L’exploitation et maintenance en bâtiment, un savoir-faire d’Invivo-France

Lors de l’exécution de nos projets, l’une de nos missions principales est de veiller à la bonne exploitation et maintenance d’un ouvrage au cours de la conception et réalisation d’un ouvrage.

Qu’est ce que l’exploitation et maintenance en bâtiment ?

Ce que l’on nomme en BTP “exploitation et maintenance” correspond au travail qu’il est nécessaire de fournir pour assurer les performances d’un ouvrage tout au long de son cycle de vie. C’est aussi une bonne compréhension et anticipation des coûts supportés par un ouvrage lors de son exploitation et sa maintenance.
Ce travail est réalisé en amont de la mise en service. L’idée est de veiller au bon fonctionnement et de permettre l’exploitation de l’ouvrage par l’opérateur dès la création d’une maquette.
Vient ensuite la maintenance qui est un travail sur le long terme et va consister à maintenir en état d’utilisabilité l’ouvrage.

Les deux phases sont connectées car plus le travail préparatif lors de la phase de conception est bien réalisé, moins il y a besoin de maintenance par la suite.

L’exploitation maintenance lors de la phase de conception d’un projet

Avant la réalisation des travaux, tout un travail d’analyse est à produire lors de la préparation du planning et de cahiers des charges. Il correspond à la phase de conception, où nous devons tenir un rôle de supervision avant d’engager la construction. Nous devons garder un contact étroit avec la maîtrise d’ouvrage. Les problématiques d’exploitation et de maintenance doivent être prises en compte dès cette phase et vont se concentrer sur 3 points principaux :

Maîtrise des coûts : De nombreux coûts sont à prendre en compte au moment de la conception d’un projet. On va retrouver les consommations énergétiques, la maintenance préventive et curative, les grosses réparations, l’entretien et le coût d’exploitation d’un bâtiment. On retient toutes les charges qui vont marquer le cycle de vie de l’ouvrage et nous allons viser une chose : l’optimisation. A la fin de vie d’un ouvrage, les charges de maintenance sont bien souvent le coût le plus important. C’est pourquoi la maîtrise des coûts au moment de la phase de conception est centrale dans notre métier.
Performance énergétique des bâtiments : Nous jouons aussi un rôle lors de l’établissement du contrat de performance énergétique (CPE). Le périmètre ici est environnemental et axé sur des prérogatives responsables. Et il va surtout se concentrer sur la consommation des bâtiments en énergie et la soutenabilité de ses performances. On essaye d’appréhender au maximum les travaux nécessaires à prévoir. Et ce pour opter pour la solution avec la plus forte maintenabilité et la meilleure efficacité énergétique.
Définition des risques : Il est important au début d’un projet de définir les niveaux de criticité que peut rencontrer un ouvrage et ainsi de mettre en place une gestion de la maintenance performante et adaptée. Cette criticité peut dépendre de nombreux facteurs, comme la surface d’une construction, la période d’exploitation.

Cette phase est très importante car si les niveaux de risque et leur périodicité sont bien évalués, nous pouvons avoir recours à de la maintenance préventive, dans certains cas elle peut se suffire à elle-même et entraîner des économies importantes, éviter les pannes et donner une certaine pérennité au projet.

Notre rôle lors de la mise en service d’un bâtiment et sa phase d’exploitation

Conception de l’ouvrage : Il va s’agir ici surtout de bien communiquer avec le maître d’ouvrage. Nous allons relever les points de vigilance lors des installations techniques et des travaux qui pourraient nuire à l’exploitation du bâtiment au cours de son exploitation. 

Assurer la maintenance : Vient le moment de la mise en service d’un ouvrage et la nécessité de maintenir son utilisabilité tout au long de son cycle de vie. Cela passe par de la maintenance préventive, de la maintenance corrective, du dépannage et donc l’action d’un technicien ou plusieurs techniciens. C’est l’action concrète de la maintenance des installations.

L’expertise Invivo

L’expertise Invivo s’appuie sur 4 piliers principaux qui vont garantir la qualité de nos missions d’exploitation et maintenance.

Tout d’abord, l’expérience de nos collaborateurs permet une appréhension globale de chaque projet, de la phase de conception, lors de la construction et jusqu’à l’exploitation et la maintenance. Cette expérience est nécessaire pour appréhender tous les métiers du bâtiment et être un interlocuteur pertinent.

Ensuite, chaque projet dans le bâtiment est différent. Pour proposer des solutions sur-mesure à nos clients nous devons faire preuve d’une certaine écoute. L’écoute est primordiale car l’action se réalise sur une période de long terme et c’est pourquoi nous essayons au maximum d’entretenir de la proximité avec nos clients pour le pilotage et le suivi de nos projets.

Cette proximité nous l’entretenons également avec tous nos prestataires et chaque corps d’état, les techniciens et nos employés. Un chantier c’est beaucoup de parties prenantes qui, avec une mauvaise communication, peut rencontrer des complications. Il y a un protocole, des règles de sécurité à établir et respecter. L’exploitation et la maintenance renforcent cet aspect car elles s’exercent sur un temps long : sans proximité, d’importants dysfonctionnements peuvent se produire.

Et enfin notre dernier pilier, central dans tout projet d’exploitation et maintenance : la réactivité. A chaque blocage, nous devons répondre présents et produire une solution pour que les usagers, les occupants puissent profiter de la réalisation. Les gestionnaires se doivent d’être réactifs pour piloter et ce lors de la rédaction des audits, du suivi des travaux et de l’exploitation des projets de second-oeuvre ou gros-oeuvre.

Ces 4 piliers font notre expertise et nous permettent d’offrir des réalisations de qualité à tous les clients qui nous contactent.