Le rôle d’un OPC dans un projet de construction

La mission OPC s’est fortement démocratisée ces 30 dernières années et ce pour tous types de projets, du gros-œuvre, de la réhabilitation, projet de rénovation, construction neuve, etc. En effet, elle va assurer au porteur de projet la bonne exécution des travaux, dès l’étude de la faisabilité du projet jusqu’à son parfait achèvement.

Qu’est ce qu’un OPC en bâtiment ?

L’ordonnancement, pilotage et coordination (OPC) vise à la maîtrise de toutes les phases d’un projet de construction de bâtiment. C’est la législation qui va venir régir la gestion d’un projet de construction public. L’objectif premier est de garantir la qualité des projets publics.

La loi MOP

Pour expliciter plus clairement l’OPC, il faut tout d’abord revenir sur la loi MOP de 1985 qui lui a donné naissance. Avec cette loi, l’État voulait régir la relation entre maîtrise d’ouvrage publique et prestataires privés. Cette loi a été perçue comme une petite révolution pour les acteurs du bâtiment et des travaux publics.

En effet, les commanditaires publics n’avaient pas forcément une grande maîtrise de l’ensemble des caractéristiques d’un projet de construction : compétences techniques dans le secteur du bâtiment, connaissance des prestataires de qualité, pilotage d’un projet, coordination des équipes. Ce manque entraînait un résultat qui pouvait être décevant. La loi MOP va obliger la présence d’un intermédiaire entre les parties prenantes publiques et privées. Ce qui va permettre une amélioration significative de la qualité des projets de construction publics.

Définition de l’OPC

Mais alors en quoi consiste véritablement l’OPC en BTP ?

L’ordonnancement, pilotage et coordination d’un projet de construction va encadrer un projet de la conception à la réception des travaux. Il peut se définir par les termes qui composent son acronyme.

– Ordonnancement : Après réception du dossier de consultation des entreprises et prise de connaissance du cahier des clauses techniques particulières (CCTP) va débuter la phase de conception. Il est nécessaire de produire en amont un travail de préparation, d’étude des travaux. Certaines règles de sécurité sont à prendre en compte. L’OPC va devoir déterminer l’enchaînement des différentes phases du projet, élaborer un planning et déterminer les compétences nécessaires, il va ordonner le projet et s’occuper du suivi des travaux.

– Pilotage : Il va s’agir pour le responsable de l’OPC de maîtriser toutes les phases du projet de construction. C’est lui le chef de projet qui va lancer les actions, donner les directives, veiller au respect des délais et à l’avancement des travaux. Il est le chef d’orchestre, c’est lui qui va piloter l’exécution des travaux.

– Coordination : La construction d’un bâtiment induit la présence de nombreuses parties prenantes (architecte, chef de chantier, maître d’œuvre, tous corps de métier) qu’il va falloir coordonner dans le temps et l’espace pour que la réalisation soit de qualité. Cela va se caractériser par des réunions de chantier hebdomadaires.

Ces 3 composantes seront orchestrées par un interlocuteur unique qui sera chargé de la réalisation des travaux et viendra faciliter le bon déroulement du chantier.

Le savoir-faire Invivo

En tant que contractant général et créateurs de solutions, nos missions d’OPC sont courantes et nous avons au fil des années développé une véritable expertise dans l’ordonnancement, le pilotage et la coordination des projets de construction qui nous ont été confiés.

L’expertise Invivo

L’expertise Invivo s’appuie sur 4 piliers principaux qui vont garantir la qualité de nos missions d’OPC bâtiment.

Tout d’abord, elle s’appuie sur l’expérience de nos collaborateurs et la variété des projets sur lesquels ils ont pu travailler. La diversité de nos domaines d’intervention nous permet d’avoir lors de la phase de préparation d’un projet de construction une vision 360°.

Ensuite, pour proposer une solution sur-mesure à chacun de nos clients, il faut comprendre son besoin et toutes les problématiques inhérentes au projet. Ceci demande un travail d’écoute essentiel en amont de la conception et de l’élaboration du bâtiment.

La réactivité va être une des clés du succès de la bonne gestion du chantier. Pour cela, nous restons au contact des parties prenantes de l’avant-projet jusqu’à la fin du chantier, et même au-delà. Afin de travailler de manière flexible et réactive en fonction des différentes situations rencontrées.

Cette réactivité est permise par la proximité que nous entretenons avec les architectes et tous les intervenants du chantier. Proximité que nous entretenons également avec le maître d’ouvrage pour veiller à ce que le chantier corresponde bien à son besoin.

Ces 4 piliers qui constituent notre expertise vont nous permettre d’offrir une prestation de qualité à tous nos clients.

Quelques exemples de réalisation

Le Fox, travaux d’aménagement d’un centre d’affaires à Courbevoie.
Contenu de la mission :La réalisation des travaux pour tous corps d’état. L’aménagement de 52 postes de travail sur 650m2 et du second-oeuvre : installation de climatisation réversible et des ensembles menuisés spécifiques.
L’organisation du chantier s’est articulée autour de 4 phases principales : Le space planning, la définition du mobilier, le pilotage des transferts et l’accueil, suivi des collaborateurs.

travaux d'aménagement invivo Courbevoie bureau travaux d'aménagement invivo Courbevoie bureau

“Axe sur Seine”, travaux de réhabilitation, aménagement à Nanterre.
Contenu de la mission :
La réalisation des travaux pour tous corps d’état. réaménagement d’une surface de 650m2 et réalisation de travaux de second-oeuvre : plâtrerie, cloisons amovibles et modulables, revêtement de sols et peintures, faux plafond, menuiseries intérieures.

Axe Seine bureaux Axe Seine bureaux